En Vedette

Dans le souci majeur de stopper le SIDA, il est remarqué que certaines réalités sexospécifiques alimentent la progression de l‘épidémie. Aujourd‘hui, malgré les efforts de prévention du VIH, les inégalités liées au genre et autres qui façonnent les comportements des individus et qui limitent leurs choix ne sont pas prises en compte dans les stratégies de riposte. Dans cette impasse, il est impérieux de réduire les taux d‘infection chez les femmes et les filles si l‘on veut maitriser le SIDA.
- Bogard, JVSM-TOGO

Boutons Paypal par Blog Expert